Voyage initiatique chez les Kogis

Voyage initiatique chez les Kogis

2960 € / personne

La Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie, est la plus haute montagne du monde en bordure de mer, celle des Caraïbes. Au sommet, les neiges éternelles culminent à près de 6000 mètres d’altitude. C’est dans cette nature presque vierge que vivent les descendants du peuple Tayronas, civilisation précolombienne d’Amérique du Sud. Les Tayronas avaient créé un véritable paradis sur Terre. Lorsque les « envahisseurs » sont arrivés, leur culture a failli disparaître.

Aujourd’hui près de 12 000 membres, les Kogis vivent dans les hautes vallées de la Sierra, au cœur d’un territoire unique et une nature exceptionnelle, à la variété de climats et d’écosystèmes uniques en leur genre. Pour les Kogis, la Sierra Nevada est la Mère Terre, le cœur du monde, son essence spirituelle.

Les indigènes kagabas (Kogis) n’occupent pas seulement une montagne. Ils vivent un espace avec les esprits de l’eau, des forêts, des rochers. Ils entretiennent un lien permanent par la prière avec la Terre Mère nourricière et avec le ciel cosmique. Les femmes tissent les mochillas, les hommes mâchent les feuilles de coca avec leur poporos. Hommes et femmes travaillent dans les champs et nomadisent sur la montagne pour leurs récoltes et les échanges entre communautés.

Porteur des mémoires racinaires, le peuple Kogi est résilient, vivant en harmonie complète avec la Terre Mère et œuvre à préserver la vie de la forêt et de tous ses êtres vivants. Les Kogis sont les « grands frères » disposés à nous nous rappeler la profonde intelligence naturelle dont nous sommes tous les Gardiens.

Les Kogis viennent également nous rencontrer en France à l’occasion de conférences et débats organisés par l’association Tchendukua. Plus d’informations : http://www.tchendukua.com/les-kogis

Quand ? Du 3 au 17 Février 2019 (13 jours)
Où ? En Colombie, à la rencontre des Kogis
Combien ? 2960 € / personne – 5 voyageurs maximum
Lieu de départ : Aéroport de Paris – Inclus : le vol international de Paris avec Air France et les vols intérieurs pour Santa Marta (soit 1.044 euros TTC à ce jour. Prix à partir de, sous réserve d’augmentation)
Dress Code : Randonneur

 

Inclus : 

  • Contribution collective pour offrandes et dons à nos hôtes
  • Guides
  • Porteurs
  • Repas
  • Vols internes
  • Engagement moral du voyageur (basé sur les sagesses autochtones)
  • Préparation au voyage {Entretien collectif Skype}
  • Suivi post-aventure {Entretien collectif Skype}

 

Non-inclus :

  • Assurance Multi Risques
  • Pourboires
  • Transfert Aéroport
  • Boissons
  • Dépenses personnelles
  • Repas non mentionnés

Jour 1 :
Vol pour Bogotá.
Nous passons la nuit à Bogotá après notre vol international.
Vidéo : « Qui sont les Kogis? »


Jour 2 :
Vol pour Santa Marta.
Nous approchons de notre objectif.
Introduction à notre expérience, installation de la synergie de groupe.
Partages de sagesses, de conseils, préparation en conscience.
Aurélie et Michel partagent leur vision et leur lien avec les peuples autochtones et le peuple Kogi.
Vidéo : Kogis – Message des derniers humains
Vidéo : Eric Julien – Explorateur d’interstices


Jour 3 :
Temps de repos, échanges et préparation de notre aventure.
Visite du grandiose Musée de l’or, occasions de s’imprégner de l’ambiance des lieux.
Vidéo : Zigoneshi – Le Trésor des Kogis


Jour 4 :
Transfert à Palmor, écrin des montagnes.
Contact avec la population locale, photographies des environs.
Vidéo : Paysages de Palmor


Jour 5 :
Organisation multi-dimensionnelle de notre trekking.
Rencontre de nos guides colombien et kogi, montage de l’expédition incluant une caravane de mûles qui nous aideront à porter notre matériel.
En savoir plus : La chaîne TV de l’association Tchenduka.
Vidéo : Quel regard les Kogis portent ils sur l’âge ?


Jour 6 à 10 :
Durant 5 à 6 jours, nous partons au rythme de nos pas à la rencontre des villages Kogis Setay et Cherua, à travers les contreforts de la Sierra. Nous pourrons également découvrir les plantations de l’excellent fruit Lulo et les plantations de café.
Vidéo : Voices From the Sacred Mountains
Les Arhuacos, voisins des Kogis, et la défense de leurs droits et territoire en Colombie.


Jour 11 :
Jour bonus – ou magique? – afin d’accueillir de possibles expériences supplémentaires avec nos rencontres Kogis.
Documentaire en espagnol : Conversation avec les Kogis


Jour 12 :
Nous quittons nos guides, nos mules, et entamons notre retour à Santa Marta, le cœur chargé de souvenirs.
Vidéo : The Way of the Kogi


Jour 13 :
Vol Santa Marta – Bogota – France si les horaires s’adaptent.


Jour 14 :
Arrivée en France, retour à la maison.


Nous nous réservons le droit de raccourcir ou de modifier les étapes prévues ainsi que les hébergements, quelles qu’en soient les causes (conditions climatiques, hébergements complets…). En fonction de cela, nous trouverons le meilleur compromis pour répondre à ces contraintes, sans nuire à la réussite de votre séjour.

Voyage « Premier contact »

Important : Cette expédition porte une dimension de recherche associée à la relation humain-nature ainsi qu’à la défense éclairée des droits des peuples autochtones. Il est possible qu’elle ne donne pas lieu à une prochaine édition. Nous saurons toutefois adapter ce format à de prochains voyages à la rencontre avec d’autres communautés autochtones de la Sierra Nevada bien adaptées aux voyageurs, telles que les Wiwas ou les Arhuacos.

« Il y aura comme une exigence d’humilité dans notre rencontre avec ces territoires. Nous ne vous offrons aucune certitude mais le mystère et la discrétion d’une rencontre respectueuse.»

 

Ce voyage revêt un caractère exceptionnel puisqu’il s’agit d’une première rencontre entre la créatrice et les voyageurs de Native Immersion et le peuple Kogi sur ses terres. Tel un voyage en Terre Inconnue, cette aventure contient un programme indicatif qui sera mis à jour sur place, en fonction de la disponibilité de nos hôtes Kogis.
L’objectif de ce voyage est de réussir à nouer un lien, d’écouter et d’observer nos guides et hôtes Kogis et de tirer les enseignements de cette aventure collective, afin de prévoir des échanges aux bénéfices mutuels. 
Les voyageurs répondant à l’appel de ce rendez-vous devront démontrer un niveau de conscience, de respect et de maturité face à la spiritualité autochtone, ainsi qu’un état d’esprit adapté aux situations inconnues, à la cohésion de groupe, à la marche en conscience, au temps relatif. Il est possible que les occasions photographiques soient très restreintes. Nous sommes là avant tout pour marcher et rencontrer. Afin de nous assurer que les comportements de chacun-e ne risquent pas de perturber la nature secrète des Kogis, nous procèderons à une sélection éclairée des demandes de participation à notre voyage.

 

Témoignage de notre guide trekking, Michel Vincent :

Après une longue carrière à courir, visiter et grimper de nombreux sommets sur notre magnifique planète et bien sûr sur les cimes majeures de l’Amérique Latine, j’ai découvert cette montagne isolée, la Sierra del Caribe, la Santa Marta ! Et comme « le mont Analogue » de René Daumal, elle m’apparut mystérieuse et inaccessible. Les quelques peuples indigènes qui y subsistent depuis notre invasion et destruction occidentale depuis 500 ans, ne cherchent guère à nous rencontrer.


J’ai pu y faire quelques randonnée de la journée à plusieurs jours seul ou avec la complicité de mon ami Jose Miguel, un mamo kogi (un mamo est un homme médecine chez les Kogis, NDLR).


Aujourd’hui Jorge, jeune homme dynamique du village de Palmor me propose une nouvelle exploration à partir de ce centre de production de café sur le versant ouest de la montagne.

C’est cette découverte et ces rencontres dans deux villages Kogis que je vous invite à partager.


Les Kogis sont discrets, distants et prudents. Ils prient la Nature et ses esprits ; rochers, arbres, nuages et surtout l’eau, élément le plus sacré, nourricier de la Terre Mère, fondement et source de toute Vie.
Ils tiennent à conserver leurs traditions et leur environnement traditionnel. Aussi maintiennent ils à distance le mode de vie « des civilisés.

Notre approche sera la plus respectueuse, la plus « méditative » et surtout la moins intervenante possible (peu ou pas de photos, selon le consentement préalable des Kogis).
 Ce voyage n’est pas un trekking de plus à cocher, c’est une visite exceptionnelle à des cousins éloignés, et pourtant si frères, qui gardent un profond attachement à leur terre et à cette montagne si particulière.

Bagages

 

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple (ou une valise rigide).

 

1 – Le sac à dos :

Sac à dos de randonnée d’une capacité de 25-30 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée. Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.

Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 8-10 kg par personne.

 

2 – Le grand sac de voyage souple (ou la valise) :

Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté en véhicule. Vous recevrez avant votre départ des étiquettes qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.

Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

 

Nos recommandations :

Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.

Equipez-vous pour l’avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d’acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

 

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?

Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

 

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?

– Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).

– Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

 

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?

– Retirez votre veste ou votre manteau.

– Présentez à part :

– Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…

– Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.

– Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.

– Vos aliments liquides pour bébé.

– Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.

Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

 

Les vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• T-shirts (1 pour 2 jours de marche). Éviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
• Chemises manches longues
• 2 shorts ou bermuda
• 1 pantalon de marche
• 1 veste imperméable type Gore-tex, simple et légère
• 1 polaire chaude (certaines nuits peuvent être fraîches, notamment en altitude)
• 1 maillot de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 jours de marche). Éviter les chaussettes type « tennis » (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférer celles à base de Coolmax par exemple.

 

Les chaussures

• 1 paire de chaussures de randonnée légère (semelle type Vibram)
• 1 paire de sandales ou de chaussures détente pour le soir.

La liste des vêtements doit être adaptée en fonction de la saison choisie.

 

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil
• 1 gourde isotherme (1 litre minimum, facultatif)
• 1 lampe frontale + piles (facultatif)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Papier toilette ou mouchoirs
• Nécessaire de toilette : préférez des produits biodégradables
• Protection auditive pour atténuer les bruits, type boules Quies (conseillé)
• 1 adaptateur (110 volts, prises américaines de 2 fiches plates).

 

Pharmacie Personnelle

• Vos médicaments habituels
• Crème solaire haute protection
• Crème type Biafine pour les brûlures
• Répulsif anti-moustiques puissant
• Médicaments contre la douleur: aspirine ou équivalent
• Anti-diarrhéique (type Imodium…)
• Antiseptique intestinal (type Ercéfuryl…)
• Traitement antibiotique à large spectre: prévoir 8 jours de traitement
(sur prescription médicale)
• Pommade anti-inflammatoire
• Collyre (poussière, ophtalmie)
• Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson (Hydroclonazone, Micropur)
• Bande adhésive élastique (Elastoplast)
• Jeu de pansements adhésifs
• Compresses désinfectantes
• Double peau (protection contre les ampoules, disponible en pharmacie)
• Traitement pour rhume et maux de gorge

 

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l’agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Difficulté

Nous tenons à attirer votre attention sur la difficulté de ce voyage.
Nous ferons en moyenne 5h de marche par jour (entre 4 et 6h suivant les étapes), en passant de 900m à 2000m avec des montées et des descentes (pente non régulière)

 

Formalités

 

Formalités

Passeport valable 6 mois après votre retour en France.

 

Passeport Colombie

Passeport biométrique en cours de validité, valable au moins 6 mois après la date de retour. Faire une photocopie de votre passeport avant votre départ, en cas de perte ou de vol cela vous évitera des longues démarches administratives à l’ambassade.

Pour les enfants mineurs : Chaque enfant mineur français doit posséder son propre passeport.

ATTENTION : l’autorisation de sortie du territoire est obligatoire pour tout mineur voyageant sans ses deux parents. A compter du 15/01/17, tout mineur qui voyage à l’étranger sans être accompagné de ses parents devra être muni de sa pièce d’identité en cours de validité (carte d’identité ou passeport selon la destination), d’un formulaire signé par l’un des parents titulaire de l’autorité parentale (autorisation de sortie du territoire), de la photocopie de la pièce d’identité du parent signataire. Pour plus d’informations nous vous invitons à vous rapprocher de votre mairie.

De manière générale, les informations transmises ne s’appliquent que pour les ressortissants français. Nous vous invitons à les contrôler sur le site du MAE, dans la rubrique conseils aux voyageurs. Pour les étrangers, veuillez consulter le consulat de Colombie de votre pays.

 

Visa Colombie

Pas de visa obligatoire pour les voyages de moins de 90 jours.

 

Vaccins obligatoires Colombie

Depuis le 1er avril 2017, la vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour entrer dans les parcs nationaux colombiens et l’Amazonie, et si vous avez effectué auparavant un séjour ou transité par la République Démocratique du Congo, l’Ouganda et l’Angola.

Soyez à jour des vaccinations comme le tétanos et la poliomyélite.

Un traitement antipaludéen est recommandés mais pas obligatoire pour un séjour en Amazonie, dans los Llanos et le Pacifique.

Assurez-vous que vous êtes en bonne santé avant de partir.

Du fait de l’altitude, les personnes ayant des problèmes cardiaques ou respiratoires ont intérêt de prendre l’avis d’un médecin avant de partir.

 

Hébergement

En auberge, puis sous tente ou en cabane avec hamac.

 

Restauration

Restauration classique proche de l’occidentale en ville et traditionnel pendant la marche c’est à dire traditionnelle colombienne, simple et abondante.

 

Climat

La Colombie peut se visiter à toutes les époques de l’année. A quelques exceptions près, on peut assurer que chaque région du pays offre de bonnes conditions climatiques aux voyageurs, mais il faut savoir qu’en général, le climat est chaud et humide (prévoir un vêtement de pluie). Plus précisément, La Colombie a toutes les variétés de climat. On y parle de « saisons sèches » et de « saisons humides », mais elles ne sont pas forcément aux mêmes dates partout. A Carthagène, et sur la côte Caraïbe, il fait pratiquement beau et chaud toute l’année. A Bogotá, dans la Cordillère centrale (2600m), la température moyenne est de 14°C.

Photo by Sophie Narsès

Aurélie Debusschère

Fondatrice de Native Immersion, photographe humaniste & spécialiste voyage avec les peuples racines

Michel Vincent

Guide accompagnateur expérimenté, montagne & trekking

Assurances

Conformément à la législation, nous sommes dotés d’une assurance Responsabilité Civile Professionnelle. Chaque participant au séjour doit également être titulaire d’une responsabilité civile individuelle.
Pour vous protéger en cas d’incident ou d’accident pouvant survenir au cours de votre séjour, il est indispensable de posséder une garantie multi-risques couvrant les frais d’annulation, d’assistance et de rapatriement.

Nous vous proposons une formule d’assurance :
– Assurance annulation et assistance (rapatriement, interruption de séjour et bagages) avec EUROPE ASSISTANCE représentant 4% du montant du séjour.
Cette assurance est facultative et doit être souscrite, s’il y a lieu, lors de l’inscription. Plus d’infos…
Si vous êtes assuré(e ) par ailleurs, nous vous demandons, avant votre départ, de nous adresser une attestation d’assurance mentionnant les garanties, le numéro de contrat et les coordonnées de votre assurance personnelle.

 

Infos légales & CGV

Les Voyages Native Immersion sont commercialisés par :

www.lodyssee-du-papillon.voyage
SAS L’Odyssée du papillon – RCS Salon de Provence
SIRET : 82026238400010
Siège social : 255 Route de l’amelau 13 580 La Fare les Oliviers
Immatriculation Atout France : IM 013160007
Garantie financière APS : 15 avenue carnot 75017 PARIS
RCP : Hiscox 0251612 – 12, quai des Queyries – CS 41177 – 33072 Bordeaux.
N° de TVA intracommunautaire : FR81820262384

 

Vous pouvez retrouver les conditions générales de vente en suivant ce lien.

© Léa Ducret & Michel Vincent